ACTUALITÉS

CLÔTURE DE LA 50e ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES COE À ATHÈNES

11 juin

L’assemblée générale des Comités olympiques européens qui a fêté cette année son 50ème anniversaire s’est achevée aujourd’hui à Athènes après deux journées de travail qui ont permis à l’organe faîtier des 50 comités nationaux olympiques du continent d’aborder son avenir avec confiance.

Les travaux de la deuxième journée ont vu Djordje Visacki, membre du comité exécutif  et président du groupe de travail sur l’Agenda stratégique 2030 des COE,  présenter un rapport en coopération avec le consultant externe Jon Tibbs  et indiquer  la feuille de route de l’Association pour la prochaine décennie.

Le questionnaire proposé en ligne a été accueilli par tous les 50 CNO d’Europe et de nombreux entretiens ont été organisés avec le cabinet de conseil en études de marché Quantum.  La phase de consultation s’est concentrée sur quatre thèmes clés – la gouvernance et la structure organisationnelle des COE, les événements sportifs des COE, le soutien des COE aux CNO et les relations des COE avec les principales parties prenantes –  et a cherché de répondre à quatre questions : quelle est actuellement la place du Mouvement olympique européen et pourquoi ?  quelle est la place souhaitée et pourquoi ?  comment y arriver?  et quels sont les indices qui l’attestent?

« Dix recommandations qui serviront d’outil  de travail au Comité exécutif nouvellement élu pour définir la  stratégie à adopter.  Ce sera la pierre angulaire de la vision stratégique des COE », a déclaré Visacki.  « La deuxième phase dépendra désormais du nouveau CE.  Le groupe de travail est d’avis qu’il est très important que nous terminions le document d’ici la fin de 2021 afin que la mise en œuvre puisse commencer dès l’année prochaine. »

Gerd Kanter, le président de la commission des athlètes des COE, a présenté les modifications aux Termes de référence, avec l’expertise  du président de la commission des affaires juridiques des COE Marc Theisen.  Les princiaux changements concernent le processus d’élection des membres de la commission. Les élections devront se tenir tous les deux ans au lieu de quatre pour mieux s’aligner sur les règles de la commission des athlètes du CIO.

Jean-Michel Brun, chargé de liaison du comité exécutif des COE avec la commission Affaires européennes des COE, a mis l’accent sur « l’importance tragique » des COE et du CIO dans la sauvegarde du modèle sportif européen, constamment attaqué par des intérêts purement commerciaux.

L’intervention de Brun a été suivie par le rapport du président de la commission Affaires européennes des COE Juri Tamm, et celui du directeur du bureau des COE pour les affaires européennes à Bruxelles Folker Hellmund, qui ont illustré à l’assemblée les nombreuses activités entreprises concernant le modèle sportif européen, les opportunités de financement pour le sport, l’égalité des genres, la durabilité et les différents moyens pour améliorer la position du sport et son influence en Europe.

Des rapports positifs ont également été présentés à l’assemblée concernant les Jeux des Petits États d’Europe et la préparation des prochaines éditions du Festival olympique de la jeunesse européenne (FOJE) de Vuokatti, Finlande (hiver 2022), Banská Bystrica, Slovaquie (été 2022), Friuli Venezia Giulia, Italie (hiver  2023) et Maribor, Slovénie (été 2023).

Sébastien Gillot de l’Agence mondiale antidopage (AMA) a détaillé l’entrée en vigueur du Code mondial antidopage 2021 le 1er janvier, en mettant l’accent sur la contribution que les CNO sont à même d’apporter  à l’éducation de leurs athlètes.  Des mises à jour ont également été présentëes concernant les travaux en cours pour revoir la gouvernance de l’AMA, le programme des observateurs indépendants pour les Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo 2020, et une introduction au test du sang séché (DBS), dont la technologie devrait être mise en place au cours des prochaines années.

Iris Vlachoutsicos, directrice des relations internationales et de la diplomatie sportive de Peace & Sport, a remis le trophée du Prix Peace and Sport – Initiative du 6 avril 2020 – au Comité national olympique du Kosovo gagnant du le concours #WhiteCard qui a attiré quelque 5 000 participants.  Le trophée a été retiré par le président du CNO, Ismet Krasniqi.

Au terme de la réunion le président par intérim des COE Niels Nyggard a passe ses pouvoirs au nouveau président des COE, Spyros Capralos.  Capralos s’est engagé à travailler au nom de tous les 50 comités nationaux olympiques, dont les représentants de 46 ont pu se rendre en Grèce pour assister en oersonne à la 50e assemblée générale.

« Permettez moi de réaffirmer à quel point je suis honoré d’avoir cette opportunité de diriger les Comités olympiques européens et je m’engage à faire de mon mieux pour faire progresser le sport européen en ces temps difficiles », a déclaré le nouveau président.  « Je vous ai écoutés et je suis convaincu que nous allons tous unir nos forces afin de poursuivre nos efforts et faire en sorte que le sport européen atteigne la place qui lui revient au sommet du sport mondial.

«Nous devons nous battre ensemble pour obtenir pour le sport une part équitable du budget que nos gouvernements vont mettre en place  pour les plans de relance après la pandémie.  Nous partageons bon nombre des mêmes préoccupations et devons faire face aux mêmes défis, mais nous disposos aussi de bonnes armures pour transformer ces défis en opportunités uniques. »

Capralos a  annoncé qu’il avait demandé à Nygaard de devenir vice-président de la commission de coordination des Jeux Européens 2023, un rôle que le Danois a accepté.