ACTUALITÉS

ITA CHARGÉE PAR LES COE DE  SUPERVISER LES PROGRAMMES ANTIDOPAGE DES JEUX EUROPÉENS ET DU FOJE

1 April 2021

Les Comités Olympiques Européens (COE) ont le plaisir d’annoncer qu’ils ont nommé l’Agence Internationale de Contrôle (ITA) comme partenaire indépendant pour la mise en œuvre de programmes antidopage lors de ses futurs d’événements, y compris les Jeux Européens et les différentes éditions du Festival Olympique de la Jeunesse Européenne (FOJE).

À compter de ce jour, ITA sera chargée de planifier, gérer et mettre en œuvre l’ensemble du programme antidopage lors des événements multisports voyant la participation les meilleurs athlètes européens.  La prochaine édition des Jeux Européens est prévue en 2023 à Cracovie et à Malopolska ( Pologne), tandis que le prochain FOJE d’hiver aura lieu en décembre à Vuokatti ( Finlande).

ITA devra établir les différentes opérations et protocoles nécessaires pour chaque événement, en collaboration avec les agences nationales antidopage (ONAD) ou les agences de prélèvement d’échantillons (SCA), en collaboration avec les laboratoires accrédités par l’Agence mondiale antidopage (AMA).  Elle devra notamment veiller à ce que l’ensemble du processus de contrôle du dopage réponde aux normes de qualité et de sécurité requises en pleine conformité avec le Code de l’AMA et les règles antidopage des COE.

ITA aura la charge de former le personnel de prélèvement des échantillons (les agents de contrôle du dopage ainsi que les accompagnateurs) avant les événements des COE.  Les contrôles antidopage pendant ces événements seront basés sur une évaluation complète des risques identifiés dans tous les sports au programme de chaque événement, ce qui aboutira à un programme de contrôle sur mesure.  ITA élaborera également une stratégie de stockage des échantillons pour les COE, afin que les échantillons prélevés lors de ses événements puissent être stockés et réanalysés plus tard, lorsque la technologie permettra d’améliorer les tests pour la recherche de substances interdites.

La gestion des résultats relèvera également de la responsabilité de l’agence ITA, qui poursuivra toute violation potentielle des règles antidopage sous la juridiction des COE.  En outre, elle sera chargée de gérer le programme d’autorisation d’usage à des fins thérapeutiques (AUT) avec le soutien de plus de 20 experts médicaux qui forment le comité international TUE de l’ITA.

Un accent particulier sera mis sur les activités éducatives et préventives pour les athlètes participant aux Jeux Européens et au FOJE.  ITA, en consultation avec les COE, élaborera un plan d’éducation antidopage conformément au Standard international pour l’éducation de l’AMA et proposera des activités éducatives basées sur les événements, tout en s’assurant que les athlètes participants ont accès aux ressources nécessaires avant les  événements.

«Notre partenariat avec l’ITA souligne l’engagement des COE à offrir aux athlètes des conditions équitables pour concourir lors de nos événements», a déclaré Niels Nygaard, le président par intérim des COE.  «L’expérience, les connaissances et l’expertise de l’ITA dans le domaine de la lutte contre le dopage seront inestimables à l’avenir et nous savons que nous sommes en de bonnes mains.  Ensemble, nous visons à développer un plan d’éducation antidopage qui fera vraiment comprendre aux athlètes qu’il n’y a pas de place pour la triche dans les sports olympiques. »

Benjamin Cohen, le directeur général de l’ITA, a déclaré: «C’est un grand plaisir et un honneur d’annoncer ce partenariat avec les COE, l’un des plus importants organisateurs de grands événements au monde.  Je suis convaincu que les COE profiteront de l’indépendance et de l’expertise antidopage que l’ITA offre, grâce aussi  à l’expérience acquise dans la gestion du programme antidopage des Jeux Olympiques.  Nous travaillerons dur pour nous assurer que les Jeux Européens et le Festival olympique de la jeunesse européenne sont protégés par un programme antidopage de la plus haute qualité.  Nous attendons avec impatience ce partenariat et une collaboration étroite avec les COE et tous les Comités Nationaux Olympiques européens pour l’organisation d’événements européens propres. »