ACTUALITÉS

La Soirée européenne du sport – le Mouvement olympique et les dirigeants de l’UE débattent de  l’avenir des grandes manifestations sportives

le 21 juin 2022

Les représentants du Mouvement olympique et de nombreux décideurs européens de haut niveau se sont réunis à Bruxelles pour la 6ème édition de la Soirée européenne du sport afin de discuter de l’avenir des grands événements sportifs en Europe.

Ce fut également  l’occasion pour la signature officielle de l’accord de coopération entre les Comités Olympiques Européens et la Commission européenne. Plus de 250 participants du monde du sport et de la politique de l’UE ont assisté à la rencontre, événement phare organisé par le Bureau des affaires européennes des COE dans le but de favoriser la discussion entre tous les acteurs qui modèlent et animent la vie sportive en Europe.

L’Europe sera à l’honneur au cours des prochaines année, grâce au nombre impressionnant d’événements sportifs majeurs qui se dérouleront en Europe, en particulier les Jeux olympiques et paralympiques, les Jeux européens, les championnats d’Europe et du monde et les éditions d’hiver et d’été du Festival olympique de la jeunesse européenne.

Un panel comprenant les principaux acteurs impliqués dans l’organisation d’événements sportifs majeurs du Mouvement olympique et paralympique – Comité international olympique (CIO), COE, Comité paralympique international (IPC), les diffuseurs d’événements sportifs (Union européenne de radiodiffusion – EBU) et les représentants des athlètes ont offert au public leurs différentes perspectives face à la manière dont les événements sportifs doivent répondre aux défis de notre époque, pour offrir les meilleures conditions possibles aux athlètes tout en augmentant l’intérêt de la part des fans.

Les intervenants ont convenu que l’impact des grandes manifestations sportives dépasse le simple cadre du sport. Celles-ci devraient s’engager à laisser un héritage social et économique positif, tout en réduisant autant que possible l’empreinte négative sur l’environnement. Encore mieux, les principaux événements sportifs sont à même de contribuer à trouver des solutions pour un certain nombre de défis auxquels nos sociétés sont confrontées.

Thomas Bach, le président du CIO a déclaré dans son discours liminaire: «Je ne me souviens pas d’une époque où nous ayons dû fait face à autant de crises en même temps. La mission du sport pour répondre à toutes ces crises et aux changements actuels est de rendre le monde meilleur à travers le sport ».

Sergey Bubka, le président du Comité national olympique de l’Ukraine, a exprimé ses remerciements à la famille sportive européenne pour le soutien exceptionnel et constant apporté aux athlètes ukrainiens: «Le mouvement sportif a réagi très fermement et a fait preuve d’une grande unité. Je voudrais adresser mes remerciements au CIO et à la communauté olympique mondiale pour le soutien manifesté à l’Ukraine. Il est important pour l’Ukraine que notre drapeau continue de flotter. Restons aux côtés de l’Ukraine « .

Commentant  le thème des grandes manifestations sportives organisées en Europe, Spyros Caprralos, le président des COE a souligné: «Pour les travaux de ce soir, nous avons choisi ce sujet puisque, en particulier avec les Jeux olympiques olympiques et paralympiques d’été à Paris 2024 et les Jeux olympiques et paralympiques d’hiver à Milano Corttina 2026, l’Europe sera à l’honneur au cours des prochaines années. Permettez-moi également de rappeler qu’aujourd’hui nous sommes exactement à un an de notre plus importante manifestation sportive, les Jeux européens, qui se disputeront en Pologne en 2023 « .

Andrew Parsons, le président du Comité paralympique international a mis l’accent sur la vision du sport paralympique et a parlé de l’impact à long terme des Jeux paralympiques: «Les Jeux paralympiques apportent un héritage incroyable aux nations hôtes et au-delà. Les nations hôtes devraient faire un effort supplémentaire pour permettre aux personnes handicapées d’avoir les mêmes droits que d’autres. L’héritage d’une manifestation ne peut se former que s’il y a tout d’abord une vision ».

Emma Terho, la présidente de la Commission des athlètes du CIO, a expliqué à l’auditoire la manière dont elle-même, en tant qu’athelle olympique, souhaiterait voir l’évolution des événements sportifs afin de minimiser leur empreinte environnementale, mais également pour améliorer la représentativité des personnes quel que soit leur origine et leux vécu.

Glen Killane, représentant les radiodiffuseurs de service public, a rappelé le rôle des médias publiques pour accompagner l’évolution des événements sportifs: «Les médias publics jouent un rôle énorme dans le domaine du sport pour assurer que l’avenir du sport soit sécurisé, que nous ayons les futurs champions et que Le sport apporte aux gens ce dont ils ont besoin».

En tant que symbole d’une étroite  coopération et de valeurs partagées, un accord de coopération entre la Commission européenne et les Comités Olympiques Européens a été officiellement signé par Spyros Caprralos, le président des COE et Mariya Gabiel, la commissaire européenne pour l’innovation, la culture et l’éducation, responsable du sport. Par cet accord les deux institutions officialisent leur objectif commun de promouvoir les valeurs olympiques et européennes de tolérance, d’égalité, de respect des droits de l’homme et de dignité humaine, de non-discrimination et de solidarité, au coeur d’un modèle de sport européen à sauvegarder.

“Cet accord de coopération avec la Commission européenne est l’expression formelle d’une confiance et d’une relation de longue date. Les manifestations des COE y compris les Jeux européens de 2023, les éditions 2022 et 2023 du Festival olympique de la jeunesse européenne et les Jeux des Petits États d’Europe de 2023 seront autant de grandes occasions pour promouvoir les valeurs que nous partageons avec la Commission européenne et appliquer les solutions innovantes pour les événements sportifs majeurs telles qu’elles ont été discutées ce soir” –  a commenté Spyros Capralos lors de la signature de cet acoord historique.

Mariya Gabriel, commissaire européenne à l’innovation, à la culture et à l’éducation, a ajouté: « Le sport concerne l’âme et les valeurs. Ces valeurs sont celles que nous défendons avec notre modèle européen de sport, l’égalité, la durabilité et la bonne gouvernance, le fair-play, la paix, l’inclusion et l’égalité des sexes. Je suis fière de signer avec le président Spyros Caprralos et les  Comités Olympiques Européens cet accord de coopération, de joindre nos forces pour faire avancer les causes qui nous sont chères! Aujourd’hui, nous célébrons une nouvelle étape sur le chemin de notre excellente coopération, afin de renforcer l’impact de nos fleurons européens en matière de sport, en particulier la Semaine européenne du sport et l’initiative HealthyLIFestyle4all. Et en cette Année européenne de la jeunesse, je compte également sur nos efforts conjoints pour encourager la participation des jeunes dans des activités sportives, à tous les coins de l’Europe!  »