ACTUALITÉS

26 Nov 2021

LA PREMIÈRE JOURNÉE DU 41E SÉMINAIRE DES COE À SAMORIN

La première journée du 41e séminaire des Comités olympiques européens (COE) s’est terminée à l’hôtel X-Bionic à Samorin, Slovaquie.

La réunion a débuté par les discours de bienvenue du président des COE Spyros Capralos, du secrétaire général du Comité olympique et des sports slovaque Josef Liba et d’Ivan Husar, secrétaire d’État aux Sports de la République slovaque.

« Permettez-moi tout d’abord d’exprimer ma profonde gratitude à nos hôtes, le Comité olympique et sportif slovaque, pour avoir accueilli cet important événement dans ces circonstances exceptionnelles », a déclaré le président Capralos, faisant référence au fait que le pays avait publié la veille de nouvelles mesures de verrouillage pour freiner  la propagation de la COVID-19.

Raffaele Pagnozzi, le secrétaire général des COE a présenté aux délégués de 44 des 50 comités nationaux olympiques européens présents en personne, et ceux de trois autres CNO qui ont suivi les travaux en ligne, les dernières mises à jour du format du séminaire conçues pour faciliter davantage le dialogue et l’échange d’’informations.

Une application Web a été développée à cette occasion par les COE afin que tous, en prėsence ou à distance, puissent intervenir.  Toutes les questions ont été envoyées directement au président de séance, la quadruple olympienne Danka Bartekova qui à son tour a posé différentes questions aux conférenciers.

La directrice adjointe de la Solidarité Olympique Pamela Vipond a présenté un aperçu concernant le soutien apporté aux comités nationaux olympiques du monde entier pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Au total, 310 athlètes européens ont reçu des bourses, dont 70 ont remporté des médailles  à Tokyo 2020 et 101 ont obtenu des diplômes.

Les travaux de la premięre journée comprenaient deux thèmes principaux : « Après Tokyo 2020 » et « Meilleure voie vers l’avenir ».  Gunilla Lindberg, la secrétaire générale de l’Association des Comités Nationaux Olympiques (ACNO) et Toshio Tsurunaga, le responsable des services aux CNO pour les Jeux et des relations avec les CNO, ont ouvert les travaux par un débriefing complet de Tokyo 2020, en mettant l’accent sur les mesures prises pour surmonter les  défis dus à la COVID-19.

Tout en reconnaissant quelques problēmes rencontrés lors de ces JO, Tsurunaga a commenté en guise de conclusion: « En général, je pense que les Jeux ont été très, très réussis, surtout au vu des conditions dans lesquelles nous avons dû agir. »  Il a ajouté que les leçons apprises à Tokyo 2020 ont déjà été appliquées aux préparatifs des prochains Jeux Olympiques d’hiver de Beijing 2022.

L’attention de l’assistance s’est ensuite portée sur les formidables performances des athlètes européens à Tokyo 2020. Peter Brüll, le directeur sportif des COE a présenté pour sa part un aperçu d’ensemble en  précisant que les athlètes de 40 des 50 CNO européens ont remporté à cette occasion près de la moitié (48,43 pour cent) de l’ensemble des médailles à gagner.

Des reflexions plus approfondies concernant les raisons du succès des équipes européennes à Tokyo ont été fournies par le professeur Antonio La Torre, directeur technique de la Fédération italienne d’athlétisme (FIDAL) , ainsi que par  Gwladys Epangue, déléguée du CNO français et de Paris 2024 et membre de la commission des athlètes des COE, Eros Bologna, secrétaire général du CNO de Saint-Marin et Besim Aliti, secrétaire général du Comité olympique du Kosovo.

La durabilité dans le sport, désormais une question urgente pour tous les acteurs du Mouvement olympique, et une session consacrée aux initiatives mises en place dans ce domaine par Paris 2024 ont été présentées par Julie Duffus, directrice principale de la durabilité du Mouvement olympique du CIO et Berit Kjøll, présidente du CNO de Norvège et  membre du comité exécutif des COE.

Après une mise à jour du CIO sur les préparatifs en vue de Pékin 2022, le séminaire est abordé la session 2 de l’ordre du jour : Meilleure voie vers l’avenir, thème qui s’est concentré  sur la prévention de la manipulation des compétitions sportives, l’Agenda stratégique des COE 2030 et les projets de l’Union européenne à même de soutenir les CNO et les événements sportifs des COE.

De nombreuses informations utiles sur la manière d’éduquer et de protéger les athlètes contre les pratiques déloyales dans le sport telles que le dopage et les paris sportifs ont été présentées par un groupe d’experts, dont Evangelos Alexandrakis, responsable du CIO pour des relations avec les CNO au sein de l’Unité du Mouvement olympique sur la prévention des  manipulation des compétitions  et les membres de la commission d’éthique des COE Maja Smrdu, Martine Spreitzer-Kropiunik et Juha Viertola.

Les participants ont ensuite été divisés en petits groupes de quatre pour aborder plus en détail quatre des huit priorités stratégiques identifiées par le groupe de travail sur l’Agenda stratégique 2030 dirigé par son président Djordje Visacki.  Les quatre groupes de travail ont ainsi abordé les événements sportifs des COE, les CNO d’Europe, la gestion des COE ainsi que la bonne gouvernance et la transparence.

Chaque groupe s’est vu poser une série de questions liées au thème qui lui avait été confié et auxquelles il a répondu de manière anonyme via une application en ligne,  pendant qu’un panel d’experts débattait des points proposés.  Les résultats des discussions seront rassemblés et présentés par le président Visacki en séance plénière lors de la deuxième journée du séminaire .

La discussion finale de la journée a été dirigée par Folker Hellmund, directeur du bureau des COE chargé des affaires européennes, et Carlotta Giussani, responsable du financement de l’UE.  Les deux ont fourni des informations sur les programmes de financement de l’UE (tels qu’Erasmus+), les pays éligibles et la manière pour s’y inscrire.  Tous les CNO d’Europe ont été encouragés à s’engager davantage avec l’UE au regard des possibilités de financement.

Le programme de la deuxième journée du séminaire prėvoit la 14e édition des Lauriers Olympiques Européens, les meilleures pratiques de la commission des athlètes et les sessions sur le marketing, la communication et les événements sportifs des COE.

Une réunion du comité exécutif des COE est également prévue en début de journée.