ACTUALITÉS

Le chemin vers Tokyo: Izmir Smajlaj champion de saut en longueur vise la première médaille olympique de l’Albanie

4 mai 2021

Izmir Smajlaj s’est fait un nom en Albanie. Il a été champion national de saut en longueur pendant 18 années consécutives, a détenu le record national pendant 14 ans et il est également le seul athlète albanais à avoir remporté un important championnat d’athlétisme, un exploit réalisé en remportant l’or aux Championnats d’Europe en salle à Belgrade en 2017.

Cette année, il vise à aller encore plus loin avec une médaille aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, qui seront ses deuxièmes Jeux après Rio 2016.

«C’était et c’est toujours un honneur de faire partie d’une si grande compétition, et le fait que je participe à Tokyo m’aide à atteindre davantage d’objectifs pour ma carrière sportive», déclare Izmir, qui en avril a été élu à l’unanimité représentant des athlètes au comité exécutif du Comité national olympique albanais. «Bien sûr, cinq ans se sont écoulés depuis Rio [où il a terminé 21e] et maintenant je suis plus préparé et plus confiant en ce que je veux accomplir lors de ces Jeux olympiques.

«Mon objectif pour Tokyo est d’atteindre la finale, mais je m’attends certainement à un meilleur résultat personnel. Peut-être avec un peu de chance, même un podium!

Dans ce cas, le statut légendaire de Izmir Smajlaj dans son pays serait certainement consolidé, car ce serait la première médaille olympique de l’Albanie depuis que le pays a participé pour la première fois aux Jeux Olympiques de Munich en 1972.

Un vide de près de 50 ans auquel le joueur de 28 ans aimerait bien mettre fin cet été.

« L’Albanie est un petit pays, et je suis déjà entré dans l’histoire du sport albanais en tant que premier champion d’Europe avec des résultats et des records clairs », dit-il. «Mais si je devais remporter une médaille olympique, ce sera la plus grande réussite de ma carrière sportive et le pays que je représente sera vraiment fier de moi ».

C’est déjà le cas. En plus de sa position de héros national et de son titre européen, Izmir est également quatre fois champion des Balkans, champion des Jeux des Petits Pays d’Europe 2018 et plutôt compétent dans ses débuts dans le triple saut, puisque le record national dans cette discipline lui appartient également.

La pandémie COVID-19 a évidemment bloqué les activités de tous les olympiens l’année dernière, le bouleversement le plus évident étant le report d’un an de Tokyo 2020. Izmir avoue que si sa routine quotidienne a été bouleversée et qu’il a été frustré par tant de compétitions annulées, il a progressivement retrouvé son rythme, comme en témoignent les quatre compétitions qu’il a déjà remportées en 2021 à Vienne, Istanbul, Belgrade et Tirana.

«Il est vrai que j’ai remporté 4 médailles d’or dans des compétitions difficiles cette saison hivernale 2021», dit-il. «La vérité, c’est que je me sens bien et que je m’entraîne intensivement pour participer aux Jeux Olympiques, où je crois que j’arriverai en finale.»

C’est le genre de mentalité gagnante que les champions olympiques ont tendance à avoir. Et son état d’esprit positif est d’autant plus impressionnant qu’il y a seulement quelques mois il a été mis à l’écart par une blessure. «Le sport a ses difficultés, et parmi celles-ci il y a les blessures», dit-il. «J’ai subi une déchirure du ménisque lors d’une compétition et j’ai subi une intervention chirurgicale en août 2020. J’ai récupéré lentement, mais heureusement en ce moment je me sens mieux et mon genou est également en bon état.»

Izmir Smajlaj a également bénéficié d’une bourse de la Solidarité Olympique, ainsi que sept autres athlètes albanais (Luiza Gega/demi-fond, Evagjeli Veli/haltérophilie, Nikol Merizaj/nage, Jon Vrenozi/judo, Eriglent Prizren/lutte, Elord Cose/taekwondo et Xhino Toli/ karaté), en vue des préparatifs pour Tokyo 2020.

Les bourses, offertes par le Comité International Olympique (CIO) et gérées via les Comités Olympiques Européens (COE), fournissent aux comités nationaux olympiques une assistance pour les programmes de développement des athlètes, en particulier ceux qui en ont le plus besoin.

Dans le cas de Izmir Smajlaj, la bourse lui a permis de couvrir les frais de voyage et d’hébergement nécessaires pour se former à l’étranger.

«Je suis reconnaissant d’avoir reçu une bourse olympique», dit-il. «Cette bourse m’a aidé à m’entraîner car les conditions sportives en Albanie ne sont pas des meilleures… L’Albanie n’a pas de salle de saut en longueur fermée et je suis obligé de m’entraîner chaque hiver dans un autre pays d’Europe. Grâce à cette bourse, j’ai pu me le permettre, ce qui m’a aidé à m’entraîner et à développer mes performances sportives en toute saison.

Tout cela a porté ses fruits à en juger par ses récents résultats. Des résultats qui, selon son entraîneur, pourraient permettre à Izmir de remporter cette insaisissable première médaille pour l’Albanie à Tokyo.

« Je m’entraîne avec le meilleur entraîneur de saut en longueur, qui est également le président de la Fédération albanaise d’athlétisme, M. Gjergj Ruji », déclare Smajlaj. «Il me donne de l’énergie, des leçons et du soutien pour atteindre des résultats encore meilleurs que mon record personnel de 8,11 m [établi dans sa ville natale de Shkodër en juin 2019].»

L’Albanie toute entière va soutenir Smajlaj dans sa quête olympique cet été, ce qui pourrait être un poids énorme sur les épaules d’un athlète moins doué. Mais pour Izmir, cette attention et ces espoirs le stimulent encore davantage.

«Le sport c’est la vie! J’ai tout ce qui est lié à ce sport et je suis vraiment reconnaissant d’avoir obtenu le soutien des fans, ce talent grandissant et aussi un record propre dont je peux être fier.  »

Nous lui souhaitons bonne chance à Tokyo!