ACTUALITÉS

07 Juil 2021

LE CHEMIN VERS TOKYO – L’ISRAÉLIEN RICHTER A LE PODIUM OLYMPIQUE DANS LE COLLIMATEUR

Pour le tireur israélien Sergey Richter, les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 se sont fait attendre longtemps.

C’ar Richter s’était qualifié automatiquement pour Tokyo 2020 en juin 2019 après avoir remporté l’épreuve de carabine à air comprimé à 10 mètres aux Jeux Européens de Minsk.  Avec Tokyo 2020 reporté d’un an en raison de la pandémie de COVID-19, Richter a compté les jours qui le séparaient du début des Jeux Olympiques – 738 jours – et désormais, plus que 22 .

Lorsqu’on lui demande ce qu’il attend avec le plus impatience lorsqu’il arrivera enfin dans la capitale japonaise, Richter répond simplement: «Arriver là-bas et  voir qu’ils ont vraiment lieu!.

« Mon objectif est de me réveiller le matin du 25 juillet [date des qualifications et des finales de carabine à air comprimé hommes à 10 mètres] au top de ma concentration mentale et physique, prendre la navette jusqu’au stand de tir olympique de Tokyo, et faire de mon mieux!

Il a certainement eu beaucoup de temps pour y réfléchir.  Richter dit qu’il fait de son mieux pour rester en forme à l’approche des Jeux, même si cela a été plutôt difficile avec des règles en constante évolution suivant les différentes vagues de la pandémie.

Et comme beaucoup de ses collègues olympiens, le tireur de 32 ans a trouvé que le manque de compétition au cours de la dernière année et demie a été l’un des plus grands obstacles à surmonter sur le chemin vers Tokyo.

« Je n’ai jamais été dans ce genre de situation dans ma carrière: j’ai dû m’adapter à une année totalement vide tout en gardant une bonne forme mentale et physique pendant un an sans aucune compétition de haut niveau », dit-il.  « Mais il faut rester créatif et aller de l’avant car l’objectif est toujours le même. »

Obtenir une médaille sera son objectif à Tokyo 2020 après avoir raté le podium lors de ses deux premières participations olympiques à Londres 2012 et Rio 2016. Une médaille olympique viendrait compléter la collection déjà impressionnante de Sergey, qui comprend 7 médailles de Coupe du monde (1 d’or,  3 argent et 3 bronze), un titre de champion d’Europe et un record du monde junior partagé, en plus de l’or aux Jeux Européens de Minsk et du bronze remporté lors de la première édition des JE à Bakou en 2015.

Sergey Richter se rendra à Tokyo en pleine forme, après avoir remporté l’argent le mois dernier aux Championnats d’Europe 2021 en Croatie dans la compétition de carabine à air comprimé à 10 mètres.

« C’est toujours très excitant de porter le drapeau de mon pays sur le podium, surtout pour un petit et jeune pays comme le nôtre », commente Richter, actuellement classé 8e au monde par la Fédération internationale de tir sportif (ISSF).  « Sur le plan personnel, j’ai beaucoup de personnes autour de moi depuis de nombreuses années qui me poussent vers le sommet et bien sûr, elles font partie de tout succès.  Donc en fait, c’est un effort d’équipe, et dans mon équipe, il y en a beaucoup qui méritent d’être fiers de notre succès.

Tokyo 2020 sera probablement une expérience radicalement différente des deux premiers présences de Sergey aux Jeux Olympiques, sans spectateurs étrangers (et peut-être sans fans locaux non plus) et avec une série de mesures mises en œuvre pour protéger la santé des participants et de   la population locale pendant la pandémie.  Richter reconnaît que ce ne seront pas des Jeux normaux, mais il est toujours aussi excité d’y aller et il est prêt à tout.

« Ce seront des Jeux Olympiques différents, mais c’est toujours le plus grand événement  pour tout athlète », dit-il.  « J’y vais pour faire mon travail et j’essaierai de le faire du mieux que je peux, car j’ai travaillé très dur pour cela  pendand des années. »

Les épreuves de tir à Tokyo 2020 auront lieu du 24 juillet au 2 août au stand de tir d’Asaka, qui avait déjà accueilli les compétitions de tir aux Jeux Olympiques de Tokyo 1964.