ACTUALITÉS

Le CNO estonien fête le centenaire de sa première médaille d’or olympique

4 septembre 2020

Le Comité olympique estonien  a célébré le centenaire de sa première médaille d’or olympique, remportée par l’haltérophile Alfred Neuland aux Jeux Olympiques d’Anvers 1920.

Pour marquer ce 100e anniversaire, la poste estonienne a émis un timbre d’argent pur représentant Neuland, le premier champion olympique du pays.

Les JO d’Anvers 1920 ont été les premiers Jeux Olympiques d’été auxquels a participé la République indépendante d’Estonie, qui venait à l’époque de devenir membre de la famille olympique.  Alfred Neuland était accopagné de Jüri Lossmann et de Alfred Schmidt lesquels ont également remporté les deux premières médailles d’argent respectivement au marathon et en haltérophilie.

Le président du Comité international olympique Thomas Bach a félicité l’Estonie pour cet anniversaire: «Toutes nos félicitations à l’Estonie pour le 100e anniversaire de votre première médaille d’or olympique.  L’Estonie est une puissance olympique: une petite nation qui continue de remporter des médailles.  Votre victoire a ouvert la voie à une grande histoire olympique au cours du siècle dernier au cours duquel vous avez remporté plus de soixante-dix médailles.

«Mes remerciements et ma gratitude vont au Comité olympique estonien sous la direction avisée de son président Urmas Sõõrumaa pour avoir continué à diffuser les valeurs olympiques dans tout le pays.  Meilleurs voeux pour les 100 prochaines années d’excellence sportive!», a ajouté Bach.

La victoire de Neuland à Anvers avait été écrasante car il avait enregistré les meilleurs résultats dans toutes les épreuves dans la catégorie des poids légers.  Il avait soulevé 72,5 kilogrammes à l’arrachée d’une main, 75 kg dans l’épaulé et le jeté à une main et 110 kg dans l’épaulé et le jeté à deux mains.

Au cours de sa carrière, Alfred Neuland, né à Valga, a établi 10 records olympiques et mondiaux.  Il a notamment été le premier médaillé olympique estonien à avoir remporté à deux reprises l’argent dans la catégorie des poids moyens lors des Jeux Olympiques de 1924 à Paris.

Le président du Comité olympique estonien Urmas Sõõrumaa a déclaré que le souvenir de ce moment historique était d’une grande importance pour le CNO et le pays tout entier: «Si nous considérons les circonstances et les personnalités de l’époque, on peut affirmer qu’un podium n’a de valeur que si le talent sportif va de pair avec la spiritualité, la volonté d’agir et  de considérer la société dans son ensemble.

«Alfred Neuland a participé à la Première Guerre mondiale, il a défendu son pays, il a excellé dans le sport, il a réussi à aller à Anvers et à ramener l’or. Il a été également un homme d’affaires, un entraîneur et un arbitre.  Je voudrais rappeler à nos futurs héros que faire uniquement du sport pourra peut-être vous faire obtenir des victoires, mais celles-ci seront plus douces et vous pouvez devenir la légende de votre nation seulement si vous savez porter un regard sur la société toute entière.  Sachons porter bien haut la bannière du sport estonien! » a  poursuivi le président  Sõõrumaa.

Le timbre en argent en édition limitée de 500 des 10000 exemplaires, sera vendu au prix de 13 € (12 £ / 15 $) ou dans des coffrets cadeaux, au prix de 20 € (18 £ / 24 $).

La délégation qui a représenté l’Estonie à Anvers était composée de 14 athlètes champions en haltérophilie, lutte et athlétisme.

Kalle Voolaid, historien au Musée des sports et de l’Olympisme d’Estonie, a déclaré à cette occasion que la participation et le succès de l’Estonie aux JO de 1920 a représenté une étape importante dans l’histoire sportive du pays, mais aussi pour l’État.

“C’était l’époque où la jeune République d’Estonie devait lutter pour une reconnaissance internationale pour survivre”, a ajouté Voolaid.

“Nous n’avons pas été immédiatement acceptés dans la Ligue des nations, l’ancêtre des Nations Unies, mais les Estoniens de manière intelligente ont décidé de chercher d’autres options. Ils ont ainsi choisi de participer aux Jeux olympiques sous leur propre drapeau, ce qui a été le premier exemple majeur de reconnaissance internationale de l’Estonie.

“Les performances remarquables de nos athlètes, les médailles olympiques qu’ils ont remportées ainsi que la mention de Pierre de Coubertin lui-même ont prouvé que la reconnaissance avait bien été accordée.”

Plus d’informations Ici

Crédit photo: Karli Saul / Comité olympique estonien