ACTUALITÉS

28 Oct 2022

Le président des COE Capralos a participé à la Conférence du Conseil de l’Europe des ministres responsables du sport 

Catégories: COE

Le président des Comités olympiques européens Spyros Capralos s’est exprimé lors de la 17e Conférence du Conseil de l’Europe des ministres responsables du sport, qui s’est tenue du 25 au 27 octobre à Antalya, en Turquie.

Organisée par l’Accord partiel élargi sur le sport (APES) du Conseil de l’Europe en coopération avec le ministère de la Jeunesse et des Sports de la République de Turquie, la conférence a réuni les ministres responsables du sport de 54 pays avec les représentants du mouvement sportif, d’organisations intergouvernementales, d’organismes internationaux et d’autres parties prenantes clés pour un échange de vues sur les avantages du sport d’un point de vue mental, physique et sociétal.

La conférence était divisée en deux thèmes: « Le sport pour tous : nous unir pour des sociétés plus fortes » et « Repenser le sport : ouvrir la voie à un avenir sain et durable ».

Au cours de son allocution sur le thème « Repenser le sport : ouvrir la voie à un avenir sain et durable », le président Capralos a évoqué les défis auxquels l’Europe est actuellement confrontée, notamment les effets des conflits et de la guerre, le changement climatique, la crise énergétique et alimentaire mondiale, la crise du coût de la vie, qui ont toutes un impact sur le sport.

Il a souligné l’engagement du mouvement olympique afin que les communautés soient dans leur ensemble plus actives et plus saines.  Pour ce qui concerne plus particulièrement les COE, Il a illustré les efforts déployés pour promouvoir les valeurs du sport et des modes de vie sains à travers l’Europe par le biais d’initiatives organisées pour la Semaine européenne du sport (EWoS).  Il a notamment rappelé la participation des membres du comité exécutif des COE au relais organisé à Olympie (Grèce) dans le cadre de la champagne #BeActive.  Partagé sur les réseaux sociaux des COE, le relais avait pour objectif d’encourager les jeunes du continent à être plus actifs.

Le président Capralos a ensuite évoqué l’engagement du CIO à faire des Jeux de Paris 2024 les premiers Jeux pleinement équilibrés entre les sexes.  Mentionnant aussi les Jeux européens qui se dérouleront l’année prochaine, il a déclaré : « Je suis ravi que la troisième édition des Jeux européens de l’année prochaine à Cracovie permettra à de nombreux athlètes de tenter d’obtenir leur ticket pour Paris 2024, une édition des JO paritaire entre les sexes pour les  première fois. »

Le président Capralos a par ailleurs attiré l’attention des participants sur l’importance du développement durable – l’une des principales priorités stratégiques des COE – dans la construction d’un avenir meilleur pour la prochaine génération. Il a proposé à cet effet plusieurs approches innovantes qui pourraient être activées pour utiliser le sport comme moteur à long terme de durabilité.  Il a informé les participants de l’intention des COE de devenir signataire du cadre des Nations Unies pour le sport et l’action climatique, ce qui leur permettrait d’adhérer à un ensemble de cinq principes qui seront ainsi intégrés dans un proche avenir à la stratégie, à la politique  et aux procédures des COE.

La table ronde qui a suivi a permis au président Capralos de répondre aux questions portant sur la meilleure façon d’améliorer la durabilité économique et la bonne gouvernance.  Parmi les autres orateurs du panel figuraient Gizem Girişmen, médaille d’or paralympique de tir à l’arc et Marcelien Bos-De Koning, médaille d’argent en voile aux Jeux olympiques de Pékin 2008.

« Le CIO, qui est à ce jour une organisation neutre du point de vue climatique, vise à devenir positive dans ce domaine d’ici 2024. En montrant l’exemple, les organisations sportives peuvent inspirer non seulement les acteurs du sport, qu’ils soient professionnels ou de base, mais aussi sensibiliser le grand public au fait que chaque petit geste en matière d’environnement compte pour la planète.  En ce qui concerne la bonne gouvernance, les organisations sportives, en tant qu’organisations fondées sur des valeurs, ont le devoir et la responsabilité de veiller à ce que les principes de bonne gouvernance soient respectés dans toutes leurs activités.  Le CIO coopère étroitement avec le Conseil de l’Europe et d’autres partenaires par le biais de l’initiative Partenariat international contre la corruption dans le sport (IPACS) dans le but de renforcer l’importance de la bonne gouvernance en tant que facteur pour lutter contre la corruption », a déclaré le président Capralos.

Pour plus d’informations sur le programme de la conférence cliquez ici.