ACTUALITÉS

LE PRÉSIDENT DU CIO ET LE COMITÉ EXÉCUTIF DES COE RENDENT UN DERNIER HOMMAGE AU PRÉSIDENT KOCIJANČIČ

21 septembre 2020

Les membres du Comité exécutif des Comités Olympiques Européens (COE) ont accueilli lundi à Ljubljana, Slovénie, le président du Comité International Olympique (CIO) Thomas Bach, à l’occasion d’une cérémonie pour rendre un dernier hommage au président des COE Janez Kocijančič, décédé le 1er juin dernier.

La cérémonie s’est déroulée au Grand Hotel Union en présence de sa veuve Andreja et de sa fille Nike.

«J’ai rarement entendu parler de manière aussi convaincante de l’importance du sport pour l’éducation, la solidarité, les valeurs sociales et l’amitié entre les peuples.  Ou comme on le dit maintenant, contre toute forme de discrimination », a déclaré le président Bach.  «Et Janez ne se limitait pas à en parler, il vivait ces valeurs. »

« Il était l’un des conseillers les plus précieux du Mouvement olympique », a-t-il poursuivi.  «Celui qui a su parfois regarder les situations sous un angle différent, qui vous donnait des idées sur la façon d’aborder un défi.  C’est quelque chose que j’apprécierai toujours.  »

A cette occasion, Janez Kocijančič a reçu à titre posthume l’Ordre du mérite des COE en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle à la cause du sport européen et de sa fidélité aux idéaux olympiques. Zlatko Matesa, membre du Comité exécutif des COE, a remis l’Ordre à la veuve et à la fille de Kocijančič, en présence du président Bach, du président par intérim des COE Niels Nygaard, du secrétaire général des COE Raffaele Pagnozzi, du trésorier par intérim des COE Peter Mennel, du ministre slovène de l’Éducation, des Sciences et des Sports Dr. Simona Kustec et le  Président de l’Association des fédérations sportives du Comité olympique de Slovénie Bogdan Gabrovec.

«Notre président était un homme de vision, dévoué à tous les aspects de sa vie.  Dans tous les domaines auxquels il s’est adonné – qu’il s’agisse d’affaires ou de politique – il a réussi », a déclaré Matesa.  «Mais l’aspect de sa vie qui était vraiment le sien, c’était le sport.  C’était, outre sa famille, son amour.  Les longues années passées dans le sport, ont été sa façon de transmettre ses idées sur le sport, l’Olympisme et les valeurs olympiques.

«Il a aidé à construire le Comité olympique slovène depuis ses débuts, et pendant six mandats, ce qui est tout à fait exceptionnel, a poursuivi Matesa.  « Et quel en a été le résultat?  Vous avez le pays le plus performant au monde si l’on compare le nombre de citoyens et les résultats sportifs.  Cela aussi c’est son héritage.  »

Avocat de formation, Janez a réussi une double carrière, dans la politique aussi bien que dans les affaires.  Mais c’est au sport que Janez a consacré la partie la plus importante de sa vie.  Passionné depuis sa prime jeunesse puis champion de sport, il aimait jouer au tennis, au golf et au ski; il a été une figure clé du Mouvement olympique d’abord en Slovénie, puis au niveau international.

Il a été président de l’Association slovène de ski et président de l’Association yougoslave de ski, au moment où les skieurs slovènes ont atteint leur plus grands succès au niveau mondial.

Au moment de l’indépendance de la Slovénie, Janez a été parmi ceux qui ont fermement soutenu la constitution du Comité olympique slovène, créé le 15 octobre 1991.

Janez a été le premier président du CNO de Slovénie, poste qu’il a occupé de 1991 à 2014.

Sa carrière dans le monde du sport international a également été couronnée de succès.  Il était vice-président de la Fédération internationale de ski (FIS) depuis 2010. Au niveau européen, les portes des COE se sont ouvertes à Janez en 1997, lorsqu’il a commencé son long parcours au sein de l’association, d’abord en tant que commissaire aux comptes, puis en tant que membre  du Comité Exécutif.

Après quatre ans en tant que vice-président, il est élu président des COE en novembre 2017 et devient ainsi vice-président de l’Association des comités nationaux olympiques (ACNO).

Parmi ses nombreuses initiatives, Janez a fortement encouragé la naissance des Jeux Européens et supervisé l’organisation réussie de sa 2ème édition de Minsk en 2019.

Que ce soit en politique, dans le monde des affaires ou dans le sport, tous ceux qui ont croisé son chemin se souviendront de lui comme d’un homme passionné et de principes, ayant de plus un grand sens de l’humour.

Il a été félicité pour sa confiance inébranlable dans le pouvoir du sport et dans l’unité du Mouvement olympique.

« C’est en tant que véritable homme de sport que nous avons appris à connaître et à apprécier Janez au cours des nombreuses années où il a poursuivi sa mission de promotion de l’Olympisme en Europe, une mission en laquelle il croyait si fermement et a travaillé avec une détermination admirable à promouvoir », a déclaré  Nygaard, président par intérim des COE.  «Nous saluons un grand leader sportif, nous nous souvenons de son sourire et de son sens de l’humour.  Nous le pleurons beaucoup.  Et nous nous souviendrons de sa sagesse, de son dévouement, de sa volonté, de son dynamisme.  Il nous manquera beaucoup.  »

Rappelant sa dernière rencontre avec son prédécesseur, le président du CNO slovène Gabrovec a déclaré: « Lors de ma dernière visite avec lui, il m’a dit: » Je sais que le sport est pour la vie. « Nous survivrons, vous survivrez après mon départ, et je  Merci pour ça.  »

À l’issue de la cérémonie, la délégation a rendu hommage à Kocijančič sur sa tombe dans la capitale slovène.

Crédit photo: Ales Fevzer ph / CNO de Slovénie